Grand oral : un processus en 5 étapes

Avec le Grand oral, il ne s’agit pas seulement, pour l’élève, de s’exprimer à l’oral. Il convient
de développer chez lui sa capacité à tenir un propos et maintenir un échange de façon structurée (argumentation) et étayée (connaissances). C’est l’objet même du Grand oral qui,
comme le précise la note de service, doit permettre « au candidat de montrer sa capacité à
prendre la parole en public de façon claire et convaincante ».

1 ère étape :  choix d’une thématique et/ou d’un contexte :

À partir des connaissances acquises en première et au cours du premier trimestre de terminale, l’élève réfléchit à une thématique qui renvoie à une question du programme et qu’il souhaite approfondir.

Il est fondamental que ce choix soit le vôtre, car vous aurez à en exposer devant le jury les motivations. Cette première étape pourra judicieusement donner lieu à la construction d’un petit argumentaire destiné à évoquer les raisons qui vous sont propres (motivations) qui auront conduit à ce choix (relation avec son projet d’orientation, sensibilisation particulière à un type d’entreprise, préoccupations et sensibilités personnelles, etc.).

2 e étape : identification d’un questionnement :

Parce qu’il ne s’agit pas de traiter l’intégralité de la question issue du programme de l’enseignement de spécialité que vous aurez choisie, vous identifierez deux aspects de cette thématique qu’il entend plus particulièrement approfondir. Si, à ce stade de la démarche, vous êtes en mesure de les énoncer sous forme de questions, vous en rédigez alors une première version et construisez à nouveau un petit argumentaire qui permet de comprendre les raisons qui vous ont conduit à retenir ces deux questions. Au cours de ces deux premières étapes, le travail collectif est à encourager. À la fois parce que les échanges, les débats et confrontations vont vous aider à préciser votre questionnement, mais aussi parce que vos camarades vont s’entraîner ainsi à confronter leurs points de vue, ce qui devrait les inciter à trouver les meilleurs arguments.

3 e étape : recherche des informations :

Cette étape va vous conduire à rechercher et confronter les informations les plus pertinentes pour traiter les deux aspects de la thématique que vous avez retenue.

4 e étape : mise en forme : 

À ce stade de la démarche, vous êtes en mesure de préciser, de formaliser et de rédiger sous forme de deux questions les deux aspects de la thématique  que vous avez retenue. Ces questions vous sont personnelles, même s’il est accompagné par vos professeurs. Il est en effet nécessaire que la formalisation de ces questions s’inscrive dans
la perspective d’un échange avec le jury et que par construction elles puissent le permettre.

Chaque question doit ainsi témoigner d’un engagement personnel et refléter votre sensibilité  que vous aurez à en faire partager les enjeux. À ce stade de la démarche, vous êtes également en mesure de rédiger l’argumentaire complet qui accompagnera chacune des deux questions, argumentaire destiné à faire partager au jury du Grand oral les enjeux qui les entourent et d’évoquer, d’une part, le questionnement qui aura été le vôtre, d’autre part, la façon dont vous se serez organisé pour y répondre.

5 e étape : travailler l’éloquence :

Tout au long de la démarche, vos professeurs qui vous accompagneront, vous prendront soin de créer les situations d’oralité qui vous permettront à de vous familiariser, d’une part, avec la prise de parole en groupe, d’autre part, avec l’argumentaire que vous aurez préparé.

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.