Grand oral: 3 Méthodes de questionnement

Un certain nombre de techniques peuvent être utiles pour mobiliser les connaissances dont on dispose à priori sur un thème donné ; elles visent à la fois à favoriser l’émergence d’idées et à les organiser.

Le  QQOQCP 

Pour amorcer la recherche par des questions

Cette méthode se base sur un moyen mnémotechnique (la mémorisation des initiales de 5 questions), et permet de ne pas oublier d’aspects essentiels.

  • Qui ?
  • Quand ?
  • Où ?
  • Quoi ?
  • Comment ?
  • Pourquoi ?

Suivant le contexte les questions sont à adapter, et pourront être formulées plus
précisément.  à favoriser l’émergence d’idées et à les organiser. 

Remue-méninges ou brainstorming –

Pour favoriser l’émergence de nombreuses idées qui seront ensuite triées et organisées

Quelques règles simples :

  • il se pratique en groupe
  • il est de courte durée (5 à 10 mn)
  • chacun dit tout ce qui lui passe par la tête à propos du sujet
  • on ne critique pas (le tri se fera après)
  • on se sert des idées des autres pour en trouver de nouvelles
  • toutes les idées sont notées sur des supports repositionnables (affichettes, Post-it)
  • il faut ensuite discuter pour trier et organiser ces idées

C’est / Ce n’est pas

Pour préciser les frontières

Les méthodes précédentes permettent de définir le sujet en positif (ce qui fait partie du sujet). Cependant, il est aussi très utile de le définir en négatif (ce qui ne fait pas partie du sujet). Le contraste ainsi mis en évidence permet une délimitation claire des frontières du sujet.

Pour aller plus loin

Grand oral: Méthodes de questionnement – Outil 3/3

Un certain nombre de techniques peuvent être utiles pour mobiliser les connaissances dont on dispose à priori sur un thème donné ; elles visent à la fois à favoriser l’émergence d’idées et à les organiser.

C’est / Ce n’est pas

Pour préciser les frontières

Les méthodes précédentes permettent de définir le sujet en positif (ce qui fait partie du sujet). Cependant, il est aussi très utile de le définir en négatif (ce qui ne fait pas partie du sujet). Le contraste ainsi mis en évidence permet une délimitation claire des frontières du sujet.

Pour aller plus loin

Grand oral: Méthodes de questionnement – Outil 2/3

Un certain nombre de techniques peuvent être utiles pour mobiliser les connaissances dont on dispose à priori sur un thème donné ; elles visent à la fois à favoriser l’émergence d’idées et à les organiser.

Remue-méninges ou brainstorming –

Pour favoriser l’émergence de nombreuses idées qui seront ensuite triées et organisées

Quelques règles simples :

  • il se pratique en groupe
  • il est de courte durée (5 à 10 mn)
  • chacun dit tout ce qui lui passe par la tête à propos du sujet
  • on ne critique pas (le tri se fera après)
  • on se sert des idées des autres pour en trouver de nouvelles
  • toutes les idées sont notées sur des supports repositionnables (affichettes, Post-it)
  • il faut ensuite discuter pour trier et organiser ces idées

Pour aller plus loin

Grand oral: Méthodes de questionnement – Outil 1/3

Un certain nombre de techniques peuvent être utiles pour mobiliser les connaissances dont on dispose à priori sur un thème donné ; elles visent à la fois à favoriser l’émergence d’idées et à les organiser.

Le  QQOQCP 

Pour amorcer la recherche par des questions

Cette méthode se base sur un moyen mnémotechnique (la mémorisation des initiales de 5 questions), et permet de ne pas oublier d’aspects essentiels.

  • Qui ?
  • Quand ?
  • Où ?
  • Quoi ?
  • Comment ?
  • Pourquoi ?

Suivant le contexte les questions sont à adapter, et pourront être formulées plus
précisément.  à favoriser l’émergence d’idées et à les organiser. 

Pour aller plus loin